Pokemon Ultimate Next

Toutes les régions vous ouvrent leur porte pour vous permettre de rencontrer ces incroyables créatures que sont les Pokémon. Alors, qu'attendez-vous? Rejoignez-nous!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [event]Le rôle de Zed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar Naviento

avatar

Messages : 3
Pokédollar : 25675
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: [event]Le rôle de Zed   Ven 20 Fév 2015 - 11:03

Manoir Naviento 02:00 J-1
L'immense bâtisse s'élève, majestueuse. L'herbe et son bruit de paille, soumise au vent, est bercée d'une incantation macabre soufflée. Depuis les jardins, une fenêtre ouverte sur le monde qui dort, sur la Lune qui veille, et le ciel aveugle. Un visage apparaît à la fenêtre, blanc, pur.

-Tout le monde sera sur le coup?
-Tous. Tu restes avec moi, les autres se répartissent. Contacte également ces deux là, il m'ont fait forte impression. Je veux voir de quoi ils sont capables.
-Peut-on vraiment lui faire confiance?
-Nous verrons bien. Nous verrons bien...

Le vent s'engouffre par une fenêtre entre-ouverte, et balaie le rideau. Un rayon de lune s'étend sur la grande table de bois sculpté. Les tapis et les tentures sont dans l'ombre de la nuit. Les étoiles éclairent au loin un paysage magnifiquement étudié, riche de couleurs ternies par le soir gris.

-Pas de victime
-Sauf votre respect...
-J'ai dit: pas de victime.
-Il sera fait selon votre désir.

Une silhouette apparue dans la lumière de la fenêtre disparaît aussitôt, dans le noir, sans claquer de porte, sans bruit de parquet. Comme un fantôme, il s'évanouit mais semble toujours présent, partout, dans chaque meuble, dans chaque regard.



Jet direction Hachigai 08:30 jour J
Tout le monde est prêt, ce sera un grand jour. Les nuages défilent vers un idéal nouveau. Dans quelques heures, nous serons régénérés. De nouvelles perspectives, de nouvelles opportunités, et l’assujettissement définitif de tout ceux qui doutaient encore. Tout est prêt depuis tellement d'années. Il a fallut beaucoup de travail pour en arriver là, mais enfin: Nachteim.

-Le discours est prêt. Les plus grands de Nachteim seront présents, tâchons de faire bonne impression.
-Je vous accompagnerai
-Je serai désarmée. Tu es ma seule défense Kowen, sois à la hauteur.
-...
-Tu n'as toujours pas confiance en lui, n'est-ce pas?
-Qu'importe. Il décidera lui même s'il vivra ou non. Je suis prêt.

L'avion file entre les nuages, et la vapeur fluide qui embrasse le métal en apesanteur se sublime pour disparaître derrière les réacteurs. Nos rêves se sublimeront, cette fois sera la bonne. Je sais déjà que quelques dresseurs sortirons du lot, que je ferais d'étranges rencontres, et qu'il faut compter sur la force de ce monde et de ses dresseurs pour que ma démarche soit un succès. Ils seront à la hauteur. J'ai confiance.

-Kowen, mon manteau, nous n'allons pas tarder à arriver. Tu penseras à contacter ceux qui ne l'ont pas encore été, et par pitié, range ce sabre, nous allons dans un endroit rempli de gens.

Le gorille en noir s'exécute, et en s'enfonçant dans l'épaisse couche de crème, le transporteur rejoint les basses couches de l'atmosphère. On peut déjà apercevoir Hachigai, son paysage, l'océan, et ce ciel clément si ce n'est paradisiaque. C'est une très belle journée. L'archipel nous offre son plus beau costume pour ce grand jour, il va falloir être à la hauteur!



Hachigai, Bord de mer 09:15 jour J
Dès mon arrivée et l'ouverture des portes du Jet prêt dans un petit aéroport privé discret de Hachigai, impossible de faire deux pas sans être tout de suite interpellée. Photographes, Journalistes, Fans ou curieux en tous genres, badauds de passage. Tout le monde semble faire de mon arrivée un phénomène.

-Ishtar, la conférence de ce midi, parlera t'elle de la centrale?
-Comment lutter efficacement contre la Team Ultima Mademoiselle Naviento?
-Avez vous l'intention de poursuivre l'oeuvre de votre père, avez vous des penchants pour les trafics illégaux?
-Signez sur mon Tea-Shirt, c'est pour Robby! R, o, deux b, y!
-Quelle spécialité culinaire préférez vous sur l'archipel?
-Ishtar, je t'aime!
-Ce grand gaillard en noir qui vous suit comme votre ombre, serait-il votre petit ami ou seulement votre garde du corps?
-Un petit mot pour "Beauté à Nachteim magazine"?

Je satisfais toutes les envies, et je signe tout ce que je peux. les gens ont l'air tous heureux de me voir parmi eux. Certains remercient pour les bienfaits que la centrale a apporté sur l'archipel. J'ai bien sûr entendu que dans le sud, il y avait quelques écolos qui avaient tenté de faire passer une manifestation qui avait été interdite pour ma venue.

-Un manteau noir audacieux de haute couture pour notre grande business-women nationale, ainsi qu'une paire de lunettes teintées très en vogue en ce moment...
-Combien de temps durera la conférence?
-Laissez passer s'il vous plait!

Deux bonnes heures encore de marge avant d'avoir à filer pour rejoindre le lieu de ma conférence. Tout est prêt, je peux donc rester dans ce bain de foule pour quelques minutes encore. Après il faudra tout de même que je me présente au comité pour les derniers préparatifs



Hachigai, Loge privée Naviento 10:30 jour J
La conférence commencera tôt. Il faut que j'ai mangé un peu avant. Les mots seront mon arme, la bataille à mener ici sera la plus décisive. j'ai hâte que tout soit terminé pour passer à la vitesse supérieure. Sur le bureau, un petit dispositif, je l'allume et je dispense un dernier message à chacun de mes pions. Le pion est la pièce la plus essentielle aux échecs, je me considère également comme un pion. Je suis la clef de ma stratégie, de mon ambition. Le pion est discret, et parvient s'il est joué astucieusement à devenir bien plus fort et dans une position on ne peut plus avantageuse alors que la bataille est déjà engagée et qu'on ne se souciait guère de cet être au potentiel évolutif sans limite. Chaque pion est essentiel, chaque pièce doit être jouée avec précision, et préservée avec soin. La perte d'une seule pièce peut signifier la perte du roi. Le roi, c'est l'idéal.

-La conférence commence dans une heure. Agissez.

Un repas est prêt pour que je puisse faire la conférence le ventre plein. J'angoisse bien assez pour ne pas pouvoir avaler grand chose.

-Madame, je vous conseille de manger. Une si rude opération le ventre creux pourrait...
-Silence, je réfléchis.
-Veuillez m'excuser...

Malgré l'autorité et la fierté dont je peux faire preuve des fois, sans même regarder Kowen, je prend tout de même un gâteau que je grignote. Quand cessera-t-il de me prendre pour une enfant?



Hachigai, Salle de conférence 11:30 jour J
La conférence est ouverte sur ma présentation, ainsi que sur un banquet. Tous les médias sont présents ainsi que de nombreux invités. L'argent dépensé pour le transport d'un maximum de dresseurs dans le coin a l'air d'avoir été bien utlisé: la salle est pleine!

-Je vous remercie d'être si nombreux pour cette conférence!

La conférence va durer une heure selon l'annonce. Nous abordons la question de la centrale, des nouveaux défis énergétiques de Nachteim ainsi que de nouvelles mesures facilitant le transport. Nous parlons également de la richesse du terroir local et des actions concernant les foyers que j'ai fait ouvrir l'an passé. Kowen se tient là, immobile. Il se fait ennuyer par un gamin qui lui tire le pantalon depuis l'estrade. Comme une statue, il ne bouge pas et le laisse saloper son futal. Son regard en revanche n'est pas agressif. Se laisserai t'il attendrir par le jeu? Kowen aurait donc un cœur? Première nouvelle de la journée!

Devant moi il y a les dresseurs qui vont marquer une génération entière, qui feront l'histoire du dressage et des combats, qui seront sans doute les meilleurs dans leur catégorie. Voir une nouvelle génération prendre les devants, s'attaquer au monde à pleine dent, c'est réjouissant. Seulement, le monde n'est pas en mesure de leur fournir tout ce qu'il devrait, car le monde est plein de pollutions diverses. Malgré l'objectif et mon naturel assez réaliste, j'arrive à prendre du plaisir à cette conférence, et je me sens regonflée, réjouie, le stress a laissé place à des sentiments plus clairs. Mon sourire en témoigne surement.



Hachigai, Salle de conférence 12:00 jour J
Pendant la conférence, tombe du plafond un petit objet cylindrique. Le temps semble se suspendre, et toute l'attention est maintenant portée vers l'objet métallique qui chute. Quelques secondes qui me paraissent une éternité.

Je revois le travail accompli pour en arriver là. L'objectif n'est jamais sorti de mon champ de vision. Toute cette énergie accumulée pour avancer encore vers la réalité, vers cette forme de justice sans morale, sans jugement, juste immuablement vraie et intransigeante. Le ciel par la baie vitrée m'apparaît être un immense horizon qui avale tous les doutes, tous les obstacles. Ce bleu qui dégouline du monde, cette liqueur de vie qui me rend la conscience d'être, je ne l'abandonnerai pour rien au monde. C'est toute la fraîcheur de vivre.

Cet objet qui attire toutes les attentions aveugle toute la salle. mes lunettes suffisent à m'éviter ce supplice. Les gens hurlent de douleur, mais ils retrouveront la vue dans quelques secondes. Ces bruits, ces cris... Je souffre avec eux, je compatis totalement à leur peur, leur douleur, leur haine, comme toujours. Profondément humain, pourtant si primaire. Tendre une main vers l'évolution, comme les Pokémon évoluent... C'est un devoir, c'est un idéal.

Quelques secondes plus tard, la bombe IEM éclate au loin faisant trembler toute l'ile. Moi et Kowen avons totalement disparus de la scène. La partie va pouvoir commencer, toues les pièces sont en place.



Dernière édition par Ishtar Naviento le Sam 10 Oct 2015 - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kowen Noëbenaga

avatar

Messages : 9
Pokédollar : 27525
Date d'inscription : 17/11/2014

Trainer's Card
Région: Kanto
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: [event]Le rôle de Zed   Dim 22 Mar 2015 - 13:43

Nostalgie du monstre

Dans l'ombre de la pièce, le sabre qui luit et reflète le lever du soleil. Dans ce coin sombre, la bête, le monstre, le protecteur des portes de l'enfer en personne. Les premiers rayons du soleil percent la pupille de cet être rigide, et rien ne transpire sur les muscles de son visage. Le visage droit, fixant la couche de sa protégée, ce chien de garde semble vide, son âme est dans sa lame blanche et immaculée.
Cette étrange vierge effilée qui rend justice depuis toujours. Voici plus de cinquante années qu'elle reste fidèle, sans jamais se briser, jamais se dérober à la main tendre et enfantine d'un cauchemar à gage.

Le souvenir lointain d'un gamin jouant à tuer, jouant à traquer un arbre immobile ou à intercepter une feuille fuyarde d'un automne serein et maternel. Suçant la sève, appréciant son goût. Pas celui de la souffrance, mais celui de la vie qui demeure malgré tout, car l'arbre avait payé pour l'existence de son bourreau.
C'est toujours ainsi : ceux qui vivent ont tué pour vivre. Ils ont tué les espoirs des autres, les confiances de ceux qui sont jaloux maintenant, les joies de ceux qui ont été surpassés ou écrasé sur le chemin de la réussite. On ne s'élève pas seul, on doit marcher sur les autres, comme Kowen qui tuait jadis son petit frère pour apprendre qu'il était le plus apte à survivre et à assurer son rôle au sein de la famille. Aujourd'hui encore, il ressent la vie de son frère dans cette lame qui se tient devant lui, et qui a servi à abroger l’existence d'un être aimé, tellement aimé.
Mais à l'époque, que savait-il de l'amour? En a t'il d'ailleurs vraiment appris davantage depuis...?

L'âme qui dort dans ce lit est pure. Elle irradie tendrement sur la culpabilité du dernier des Noëbenaga, qui remet ses lunettes de soleil, et sort de la chambre. Son oreille ne le trompe pas. Dans quelques secondes, Ishtar Naviento sera levée, et elle n'aimerait pas le savoir dans cette pièce. Alors il range son sabre et part dans les interminables couloirs où il croise tour à tour les portraits illustres de la famille. Le seul tableau qui fait tâche au milieu de ces gens, reste le père Naviento. Kowen avait demandé à Ishtar si elle voulait le retirer, mais pour une raison obscure, elle l'a laissé ici. Elle s'est contenté de l'éloigner un peu du tableau de Madame sa mère, par respect pour sa mémoire.

Le bruit de la porte qui s'ouvre, et qui couine. Quelques pas, Ishtar déjà habillée et prête pour cette lourde journée sort de sa chambre. Ce matin là, comme d'habitude, elle n'a pas voulu me dire où nous allions, mais je le savais. Ce plan est une accélération considérable comparé à nos précédentes actions, j'imagine qu'il y'a un bouchon qu'il faut faire sauter pour passer à l'étape suivante. Je ne fais confiance à personne d'autre qu'elle. Laisser notre destin entre les mains d'un tiers... L'idée me révulse, mais je n'ai pas mon mot à dire. Je suivrai son bon vouloir tout en m'assurant que tout fonctionne comme prévu.

Pas un mot échangé, comme d'habitude, juste essentiellement invisible, j'ouvre les portes, apporte les plateaux, cuit les petits pains, sert à boire, prépare les vêtements repassés, prépare la poudre pour l'humidité des chaussures et m'assure que le tapis ne sente pas d'odeur désagréable. Notre chauffeur arrive, et je prévois ce qu'il nous faut pour manger. Chaque chose est dosée pour l'équilibre alimentaire. Nous décollons de la piste privée de l'aéroport. Nachteim. Cet archipel... Il ne m'inspire rien, mais notre futur se dessinera au cœur de cette terre. Le nuages se vaporisent sur notre chemin.

Porter jusqu'au bout

Les rires et les questions sont loin maintenant. Le chaos c'est installé et les cris se font entendre dans la salle en dessous. Je sors la mallette, et j'y met nos Pokéball. La bombe éclate enfin. Quelques secondes interminables, et nous ouvrons à nouveau la mallette. Notre matériel a été protégé de la décharge IEM grâce à cette précaution. Ishtar satisfaite se saisi de la Pokéball de son Bruyverne, et le convoque. L'opération va pouvoir commencer. Toutes les pièces sont en place, notre futur dépend de ce drôle de bouffon.

-Je dois être blessée au visage, cela rendra notre petite comédie plus vraisemblable.

Elle a dit ça avec une assurance et un sang froid tel que j'en suis bouleversé. Je m'y attendais. Frapper Ishtar, je ne l'ai jamais fait. Je me met devant Zed, je refuse que ce travail soit fait par quelqu'un d'autre.

-Je m'en occupe. Avancez votre tête Mademoiselle. Cela risque d'être douloureux.

-Très bien. N'hésite pas Kowen.

Je me positionne devant elle. Je sais ce qui va se passer maintenant. Mon corps dur et solide va entrer en collision avec sa joue tendre et lisse. Ternir sa pureté par la force, abîmer sa peau avec ces mains qui ont tant tué... Mais ce n'est pas Ishtar que je vais blesser. Ishtar n'est pas que de chair, c'est un idéal, c'est une âme forte et plus vivante que quiconque. Son corps sera blessé, mais son cœur poursuivra son chemin.
En ouvrant sa joue, je vois gicler le sang que j'épongeais autrefois avec une lingette, dès qu'elle se blessait. Minuscule petit papillon de huit ans, curieux et innocent, qui tirait sur mon sabre en m'appelant "tonton" quelquefois. En grandissant, elle me prenait presque comme une sorte de grand frère, malgré nos années d'écart. La demi-mesure n'est toujours pas mon fort. Sa joue mettra un moment a cicatriser, et son corps s'est effondré par terre, ses os ont du prendre un coup violent.

Désorientée, Ishtar Naviento se relève, saignant de sa lève et de sa joue ouverte, et d'un air sombre et décidé, malgré qu'elle chancelle à moitié, rétorque :

-Allons-y Zed.

__________________________________________________
La mission prime sur la vie. J’accomplirai ma tâche, même si je ne dois apparaître que comme un chien de garde.
Fiche de Présentation
Carte de Dresseur
Demandes de RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed Zadornov

avatar

Messages : 49
Pokédollar : 24140
Date d'inscription : 12/11/2014

Trainer's Card
Région: Johto
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: [event]Le rôle de Zed   Lun 30 Mar 2015 - 6:23


"ATTENTION ALL, KIDS !"

Bruyverne transmettait le message du nouveau général de l'Ultima. Enfin, officiellement. Dans l'ombre, ce serait toujours l'adorable Ishtar qui dirigerait ce joyeux bastringue. Mais au fond, pour Zed, c'était une assez bonne chose que Ishtar disparaisse un peu de la circulation. De loin, elle n'aurait pas forcément les yeux sur tout ce qui ce passe autour d'elle. Et ça, ça lui plaisait. Ses futurs plans demandaient une certaine discrétion après tout. Radieux et ravi, il avait profiter du spectacle de l'explosion avec Ishtar et son fidèle canidé Kowen. Aaaah, Kowen. Ce pitbull qui vénérait cette miss comme le dernier des imbéciles. Un grand moment de cinéma pour lui ! Intérieurement, il était écroulé de rire. Il ne comprenait pas comment on pouvait naturellement être un partisan de cette femme. Elle était trop molle. Trop sentimentale. Enfin, Zed l'aurait probablement été tout autant, dans certaines conditions, qui sait ? Mais là, pour sûr, il allait jouer un peu de ses droits. Le discours reprit, avec toujours cette pointe de folie dans sa voix

"La team Ultima débarque ! En espérant que vous avez passé de très beaux jours heureux car tout ceci prend fin ! J'm'appelle Zed Zadornov et vous me connaissez probablement pour mes multiples crimes ! À partir de maintenant, dans vos petits crânes, vous me connaîtrez comme le Leader de l'Ultima ! Vous connaissez aussi la femme à mes côtés, Ishtar. Je souhaiterai la remercier d'avoir été aussi ridiculement simple à capturée. Ses agissements commençaient à me courir sur le dos et me limitaient dans mes actions ! En espérant que votre journée se passera horriblement bien, j'vous souhaite de pas vous faire démolir trop vite !"

Un rire de plus déments et malsain résonna pour toute conclusion. Une fois que les communications furent bien rompues, il poussa un long soupir de soulagement et de satisfaction. Son regard se posa sur Kowen, puis sur Ishtar. Il semblait assez fier de son boulot ! Il leur adressa d'ailleurs la parole

"Bien. C'est un bon début. Maintenant, pour rendre tout ce bordel crédible, on va aller aux ruines pour faire croire à une tentative d'extraction de mademoiselle Ishtar ici présente. J'suis sûr que quelques pécores viendront tenter de la sauver... Kowen, je te laisserai le soin de conclure cette histoire, ok ? J'veux dire, sauver la jolie princesse et partir vers le soleil couchant sur ton Galopa avec une petite musique chevaleresque~!"

Il rigola. Il n'y croyait pas un seul instant à ce tableau dans le fond mais que voulez vous. C'était le scénario ! Il savait que tout le monde avalerait ça. Récupérant ses pokéballs, il prit soin de libérer son camarade Nocturne, pokémon spectre terriblement perfide et joueur. Il se mit d'ailleurs à lui tourner autour avec un air ravi, comme une auréole au dessus de sa tête de démon ! Il en rit. Calme, il s'approcha de Ishtar malgré la méfiance de Kowen. Il lui caressa alors le visage et souffla, d'un air des plus vils

"Je suis ravi de cette lourde tâche que tu me mets sur le dos. Je serai un fugitif toute ma vie probablement, mais j'me débrouillerai pour me déguiser. Tu sais à quel point je suis coquet~" Son rire perfide résonna en un ricanement étrange. "... Mais crois pas que je profiterai pas de la situation. Tu me connais~"

Sa main agrippa les cheveux de la jolie Ishtar. Il le savait, qu'elle le connaissait. Et justement, elle avait dû prévoir l'éventualité. Il allait probablement abuser de son nouveau rang et profitait du manque de vision qu'elle aurait pour mettre en places quelques actions. Sa main serrait les cheveux de la jeune femme à la base de la nuque et lui tira un peu la tête en arrière. Zed la dominait de sa taille, son visage proche du sien. Un large sourire était étendu sur son visage. Lui qui était si galant, si charmeur... pour Ishtar, il ne ressentait qu'un profond mépris. Kowen, qui était bien trop protecteur, fut bloqué par Nocturne qui s'interposa avec son regard le plus terrifiant. Il savait que ça n'affecterait pas un chien de garde comme Kowen, mais au moins, il s'interposait assez pour l'empêcher de déranger son maître ! Une fois qu'il l'eut relâchée, Zed leur tourna le dos et se craqua les mains, affichant un grand sourire carnassier et ravi. Presque immédiatement, le chien de garde le plaqua au mur, son avant bras clouant l'homme au niveau de la gorge. Pendant un instant, Zed eut le souffle coupé. Mais malgré le léger instant de surprise, il ne paniqua pas. Ni peur, ni colère. Simplement un large sourire amusé... Il savait ce qui allait ce passé. Il pourrait le prédire, à la façon d'un script~ Ishtar demanda à Kowen de le relâcher... Et bien sûr, Kowen allait obéir~ Zed en profita pour placer une nouvelle réflexion

"Aller caniche, on te siffle. Retourne au panier~"

Ils avaient encore besoin de lui de toute façon. Si il disparaissait d'un coup comme ça, ça paraîtrait suspect et tout ce bordel aurait été fait pour rien ! Lorsque le chien de garde le relâcha, il ne pu retenir un léger rire. Pathétique. Un homme de sa carrure, de son gabarit, réduit au rang de vulgaire canidé qu'on siffle et qu'on balade en laisse. Mais si Ishtar croyait à un seul moment que Zed serait aussi simple à contenir... Elle faisait une grave, grave erreur. Tournant le dos aux deux guignols sans peur d'un nouveau reproche, il ouvrit un peu ses bras alors que Branette lui lévitait au dessus de la tête en faisant des cercles. Une vraie auréole... Il avait un peu un air d'ange de la destruction ainsi.

"On s'bouge. La fête commence et le combat m'attend... J'peux pas patienter plus longtemps !"

Un léger rire traduisit sa joie folle. Il semblait vraiment enchanté par tout ce qu'il faisait... Et impatient de voir qui se dresserait sur sa route !

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishtar Naviento

avatar

Messages : 3
Pokédollar : 25675
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: Re: [event]Le rôle de Zed   Sam 10 Oct 2015 - 16:17

Hachigai, Régie de la salle de conférence, 12:30 jour J
J'assiste au discours du chef présumé de la team Ultima. Comme prévu, Zed est prétentieux, présomptueux, crâneur à souhait, adolescent, totalement désaxé, mais diablement crédible comme cerveaux fou d'une entreprise criminelle. Son sourire vicelard qui allie la folie de l'adulte à la bêtise du gamin me démontre chaque fois qu'il a tendance à se laisser emporter, et qu'il ne mesure pas tout à fait ce qui lui arrive...

Ce type vit définitivement hors du monde, dans une sphère bien à lui. Si la team Ultima à une part de noirceur, il en est probablement le cœur pourrit. Si je lis assez bien dans ses intentions idiotes, dans son apparente supériorité, je ne développe pour autant aucune sorte d'emphase ou de sympathie vis à vis de lui. Personne n'aurait jamais eu le cran d'oser être l'ennemi public numéro 1. Personne sauf... Zed. J'entrevois l'occasion fabuleuse de faire d'une pierre deux coups. Quand je vois l'arrogance avec laquelle il me regarde quand on lui offre la moindre miette de pouvoir, la joie que lui procure cette déclaration de guerre au monde entier, et cette impatience qui l'envahit quand il songe aux heures qui vont suivre, je ne peux m'empêcher de croire qu'il est l'être unique qui ne saurait être remplacé par qui que ce soit, si toute fois on cherchait à le remplacer...

Son discours terminé, il retourne sa grotesque attention sur moi et Kowen. Dans sa tête, il doit être le plus intelligent des cerveaux démoniaques, ce qui est inquiétant pour ce qui s'y trouve réellement, dans sa tête. Il me saisit par les cheveux, faisant preuve de sa position de supériorité provisoire. Les hommes ont si souvent cette attitude que je m'en suis accommodée. Dominer semble lui plaire, et je lui donne maintenant le pouvoir qu'il lorgne depuis si longtemps. Comme la pie attirée par la lueur d'une bague et se disant à chaque instant "Je suis la plus forte", il rentre confiant dans quelque chose qui, comme toujours en réalité, le dépasse.

Kowen le saisit et le soulève contre un mur. Le béton offre sa solide résistance et le moindre muscle suffirait à en finir avec l’existence de mon lieutenant, tant Kowen est prêt à tout pour servir mon honneur. Je laisse un temps à Zed pour comprendre ce qui ce passe, mais l'imbécile ne mesure pas la menace, et je n'ai pas pour volonté de le tuer, ni de laisser Kowen l'abîmer. Sa santé  m'est actuellement précieuse.

-Kowen, lâche-le. Tout vient à point à qui sait attendre, et je ne te permet pas de perdre ton sang froid. Je décide de qui meurt ici, et j'ai dit "pas de victime" pendant cette opération.

Je vois Kowen lâcher sa prise avec regret, mais obéissance, et se retirer sous les provocations de Zed. Il ronge son frein, mais je sais qui ne me désobéira pas. Zed le sait aussi, et en joue un peu trop pour son propre intérêt.

Enfin, Zed se retourne et se prépare à la suite du plan. C'est tout ce que je lui demande, même si parfois son enthousiasme m’irrite un peu...

Hachigai, Route menant aux fouilles archéologiques, 12:55 jour J
Entouré de quelques sbires, Zed prend le devant du cortège, et nous voilà partis dans une discrétion maximum, vers les ruines. Si les sbires ont bien dispersé l’information, alors bientôt, les héros du moment se presseront pour venir me sauver sur le lieu archéologique.
En traversant la ville, je vois ce que je redoutais. Je me doutais bien que tous ces gens ne sauraient pas se contenir, mais je n’imaginais pas que la ville serait aussi vite mise à sac. Les boutiques ont les vitrines brisées, des feux se sont déclarés par endroit, et la police à fort à faire avec les diverses agressions. J’ai envoyé beaucoup d’ordures se faire prendre aujourd’hui. Beaucoup d’entre eux ne réussiront pas à s’enfuir avec leur butin, et la police fera son travail. Je paie les gens qui arrêteront les gens que je paie, après tout…
Kowen suit difficilement le cortège, depuis qu’il s’est lui-même infligé les blessures qui lui permettraient de rester crédible dans son rôle de victime. Entre les immeubles et les pavillons, je vois toute la ville se dessiner et filer à une vitesse folle. Dans quelques heures, je serais la personne la plus importante et la plus soutenue par les entreprises et les gouvernements, et dans quelques temps encore, les dernières pièces du puzzle seront posées.
Tout s’accélère. Nous arrivons sur place, et les sbires gardent l’entrée du bâtiment dans lequel nous entrons. Bâtiment très résistant, partiellement souterrain… Un seul accès : une porte d’un métal solide, qui ne s’ouvrira plus, sauf si la centrale repart. Et sur le toit, l’héliport, prêt pour accueillir notre présumé moyen de fuite. Zed va être insupportable pendant notre attente mais je ne doute pas qu’il fera forte impression lorsque les dresseurs viendront se mesurer à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [event]Le rôle de Zed   

Revenir en haut Aller en bas
 
[event]Le rôle de Zed
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Ultimate Next :: Rôle Play :: Nachtheim :: Hachigai-
Sauter vers: