Pokemon Ultimate Next

Toutes les régions vous ouvrent leur porte pour vous permettre de rencontrer ces incroyables créatures que sont les Pokémon. Alors, qu'attendez-vous? Rejoignez-nous!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ophélia et Livia

avatar

Messages : 87
Pokédollar : 22925
Date d'inscription : 19/01/2015

Trainer's Card
Région: Nachtheim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Mar 20 Jan 2015 - 1:03


Nous devons accepter le changement,
 mais conserver nos principes.
Jimmy Carter


L
orsque nous sommes une petite âme pure et sensible, bref des enfants aux yeux de la loi, on aucune valeur dans le divorce de parent et ce qu'il en résulte. Ophélia et Livia sont les deux filles de la froide archéologue de Johto. Ébènelle était un village formidable ou les fillettes pouvaient croiser de nombreux dresseurs puissants. Ophélia voulait se mesurer à eux, un jour elle avait même volé le Farfuret de sa mère, Winter et s'était mesuré à un dresseur à face de crapaud. Bon, il va de soi que jamais le Pokémon ne la écouté. Une situation gênante pour la fillette qui rêvait de ça propre aventure Pokémon.

Comme dit plus haut, les fillettes étaient aux courants du divorce de leurs parents. Ophélia était aux anges, car son père avait une très mauvaise estime dans le coeur de sa fille. Jamais, elle ne voudrait pas d'un homme dans sa vie.... Opinons d'un coeur d'enfant blessé ! Ce n'était pas le pire dans l'histoire, le pire, les deux fillettes allaient l'apprendre pendant leur du repas. Une voix résonna dans l'étage : « Venez diner les filles » Ophélia n'attendit pas l'appelle de sa mère. Livia frappa doucement à la porte de la chambre d'Ophélia. Comme à son habituelle, Ophélia ne répondit pas. Elle devait encore écouter de la musique complètement démodé à la con. Tel était l'opinons de la jeune Livia. Bon, pas de réponse de la part de sa soeur, elle entra dans la chambre. La fillette aux yeux bruns n'aimait pas devoir entrer dans la chambre de sa soeur, car elle lui faisait souvent la vie dure lorsqu'elle brisait son intimide. Bref, elle s'entendait à recevoir quelques choses. Doucement, elle ouvrit la porte. Ophélia était plongée dans le noir, regardant son écran de son ipad, écouteur sur les oreilles. Elle chantait un air de «Nigh in white satin» et lorsqu'elle remarqua sa présence, elle eut droit à une Pokédoll qui ressemblait à un Méloféé.

« Dégage !!!» Cria Ophélia

« Arrête de me lancer des trucs, c'est pas drôle. Maman nous appelle pour le souper » marmonna la fillette frustré. Livia ne fut pas assez vite pour éviter la peluche Pokémon. Larmes aux yeux, elle claqua la porte après avoir livré son message. La fillette déposa son iPad sur son lit, enleva ses écouteurs sans fermer sa musique et descendit de l'étage pour rejoindre la salle à manger. Livia était déjà là, les yeux rougir par des larmes et à la grande surprise d'Ophélia, son père.... La mâchoire lui tomba devant la présence de son père. Rare était les fois où son père revenait à la maison depuis la procédure du divorce que sa mère avait demandé pendant que son père était à Unys pendant un mois pour affaire.

« Hey chien jaune ! Tu soupes encore avec maman ? » grogna la fillette devant la présence de son père.


« Ophélia soit poli avec ton père....»


Dernière édition par Ophélia et Livia le Ven 30 Jan 2015 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Donovan

avatar

Messages : 93
Pokédollar : 12175
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 40

Trainer's Card
Région: Nachteim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Mar 20 Jan 2015 - 2:03


« Ophélia soit poli avec ton père » s'exclama Olivia qui avait entendu sa fille. Elle avait coupé la parole à son futur ex-mari qui avait ouvert la bouche pour réprimander l'enfant. La femme savait que ce n'était pas facile pour les enfants et la nouvelle le sera encore moins pour elles. Bon, en tant qu'enfant n'ayant pas la majorité, elle se devait de suivre les parents et ''accepter '' les décisions prisent pour leurs biens. La femme savait qu'Ophélia allait éclater ce soir. Livia allait surement éclaté en sanglots semi-silencieux. Les deux fillettes allaient réagir à leur manière.

Pourquoi la présence de son mari ? Oh, ce n'est pas pour plaire à Olivia, loin de là. Avait-elle réellement le choix ? Ayant prit l'initiative dans la démarche de divorce, elle devait faire quelques compromis de bonne volonté. En réalité, la femme avait envie de le frapper à mort et l'envie de tuer était particulièrement dans son esprit. Cependant, ce n'était pas la solution à son problème de mari coureur de jupon. Il avait du charme, encore beaucoup pour un homme qui approchait de la quarantaine. Toujours habillés de veston cravate, les cheveux poivré-sel, lui donnait un look d'homme mature avec expérience et dans le lit, il était doué. Pardonnez-moi de ne pas trop élaboré ce point de la personnalité de l'homme. Visage carré avec petite lunette, barbe bien soigné, il avait tout pour plaire... sauf à Olivia qui endurait ses infidélités depuis trop longtemps. Presque vingt temps de mariage désastreux. Il était plus que temps pour Olivia de refaire sa vie à présent que ça plus jeune avait passé le stade des 10 ans.

« Ophélia ce n'est parce que tu n'aimes pas les agissements de ton père que tu ne lui doit pas le respect ! Je vais devoir te laver la langue si tu continués à dire ces méchancetés » grogna la mère en plaça le repas sur la table. Bien que la maison soit somptueuse, il était rare d'avoir une bonne pour faire à manger. Olivia aimait le luxe, mais pas au point de se priver de cuisiner. James avait le regard sévère envers sa fille et s'approcha d'elle pour lui donner un coup derrière la tête. L'enfant lâche un « Aïe » et s'installa à la place. Olivia lui lâcha un regard noir devant le geste de son mari.

« Je vois que tu t'es pas prier Olivia » dit-il en la regardant avec un ton de méchanceté.

« Qu'est que tu insinues ? Que j'y suis pour quelques choses dans le comportement Ophélia ? » Oh bien sûr, elle avait comprit le sens du commentaire de James. « James, je n'y suis pour rien, tu devais simplement mieux choisir tes endroits pour avoir les culottes baisser... notre fille n'avait pas à voir ça... Bref, ce n'est pas un sujet à avoir devant nos filles » s'exclama t-elle en s'installant à l'opposer de la table. Olivia avait fait des vol-au-vent aux Canarchitos confit avec une sauce maison. James regarda son assiette méfiant. Comme si Olivia aurait osé l'empoisonner devant ses filles.

Elle soupira. Le souper promettait d'être tendu. Olivia eut une pensée pour son collègue complètement fou. Elle se surprenait à se répéter ses paroles qu'il lui avait dit lors de leur mission commune. À ses lèvres sur les siennes... elle fut parcouru d'un frisson. Elle n'avait pas de bon sentiment à son égard, que des contradictions, juste qu'elle n'avait pas eu cette chimie d'émotion qu'on les amants lorsqu'il ce regard et se touche.

« Sur ce » dit-elle en souriant à ses filles, « Bon appétit !»

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia et Livia

avatar

Messages : 87
Pokédollar : 22925
Date d'inscription : 19/01/2015

Trainer's Card
Région: Nachtheim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Mar 20 Jan 2015 - 23:03

Sa mère était assez rapide pour la remettre à sa place. Alors qu'elle la grondait et menaçait de lui laver la langue- Ophélia fit une grimace devant ses mots, du savon sur la langue c'est dégelasse. Son père s'approcha d'elle. Ophélia était toujours debout lorsque son père c'était rapproché d'elle pour la frapper derrière la tête. Elle lâcha un petit cri de douleur et lui lança un regard noir. Il l'avait frappé oui, mais rien de violent. C'était juste pour lui remettre les idées à la bonne place. Les poings serrés, elle vit son père s'approcher de Livia et l'embrasser sur le front et en lui marmonnant quelques choses. Il était clair que Livia était la favorite de son père. Elle ne réagissait pas devant son manque de respect pour leur mère. Ophélia s'installa devant sa petite sœur, le visage toujours aussi frustrer. Pauvre Ophélia. Livia était mal-à-l'aise devant la situation. Elle ne pouvait pas le cacher. Puis leur père lança un propos remplis de sous-entendu qu'Ophélia comprenait qu'à moitié. Livia, elle était perdue et les yeux se remplissaient de larmes. Ça promettait! Leurs parents lancèrent quelques paroles comme si les filles n'existaient pas. Ophélia avait sa fourchette à la main et là serait fort.

Elle humait l'odeur du Vol-au-vent qui lui ouvrit l'appétit. Ophélia et Livia regardèrent leurs parents à tour de rôle se demandant pourquoi, il était tous les deux. Depuis plus d'un mois, il était rare de les voir à la même table. Ils avaient toutes sortes de prétexte pour ne pas être ensemble dans la maison. De les voir en cette soirée d'Hiver ensemble était particulièrement surprenant. De se lancer des couteaux bas aussi. Leur mère essayait de faire en sorte que leurs disputes soit le plus loin possible des oreilles de leurs filles.

« Yé on forme presque une famille! Il y a vraiment un divorce ici ! On ne dirait presque pas ! Moi je me demande ce qu'il va arriver avec nous. Bien beau que vous vous aimez plus, mais nous dans l'histoire, nous allons être expédiés d'une maison à l'autre sans qu'on puisse dire quoique se soit comme des peluches qu'on ne veut plus ? » lâcha Ophélia après les vœux de bon appétit de sa mère.

« Arrête d'être méchante » marmonna Livia. Elle n'aimait pas le ton qu'avait pris sa soeur pour énoncé son questionnement.

« Je dis ce que tu pense, mais que tu n'oses pas dire. Arrête de vivre dans un rêve et tu vas peut-être enfin voir ce qui te pend au boute du nez. J'ai besoin de savoir pour faire taire ses 36 mille question qui hante mes pensées et mes rêves la nuit » grogna l'adolescente. Ophélia savait que ses paroles avec vexé sa sœur. Elle n'allait quand même pas tempérer ses propos pour sa petite soeur trop fragile. Effectivement, Livia commença à pleurer comme une madeleine.

«Ophélia ça va faire ! Arrête de penser que le monde tourne autour de ton nombril. Ce n'est pas parce que tu le prends mal, le divorce que tout le monde au monde doit penser comme toi. Excuse-toi à ta soeur ! » Avertit celui qu'elle devait respecter comme père. Elle regardait son père avec défit. Lorsque se retourna vers sa mère qu'elle marmonna une excuse à sa petite soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Donovan

avatar

Messages : 93
Pokédollar : 12175
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 40

Trainer's Card
Région: Nachteim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Mer 21 Jan 2015 - 0:44


L'attitude de son aînée - on parle de la plus vieille de ses filles, car elle avait un fils qu'il voyageait dans Johto. Aux dernières nouvelles, il était rendu à Oliville - l'exaspérait totalement. À croire qu'Ophélia prenait un malin plaisir à la faire damnée. Son regard de révolte lui donnait des rages meurtrières... tout comme le Spectrum d'Alexander qui se vengeait d'elle à cause de quelques Pokéballs sur la tête. (Ne cherchez pas à comprendre) Bref, Olivia avait du caractère et ne pouvait pas renier sa fille. Elle espérait simplement qu'elle fasse des choix différents des siens. Olivia dégustait son repas lentement lorsque la guerre verbale éclata entre ses filles. Ophélia n'avait pas tort. Sans les couteaux de tentions aux dessus de leur tête, ils auraient presque l'air d'une famille idéal de ces feuilletons télévisés romancés. Ce n'était malheureusement pas le cas. Heureusement pour Olivia qui était loin d'être ce genre de femme. Devant la ridicule tentative d'autorité de James, Olivia lança un regard à sa fille. Dans cette famille l'autorité s'était elle et seulement elle....

« Effectivement, tu as le droit de savoir les décisions qui ont été prise pour votre bien. Dans environ un mois, vous deux, vous serez sous ma garde légale. Votre frère restera sous la tutelle de votre père vu qu'il est proche de sa majorité. D'ailleurs, nous allons déménager dans la région de Nachtheim. J'ai eu une affectation pour l'étude de ruines Avalée pour cinq ans. Une promotion en gros. Bien sûr, votre père peut venir vous voir qu'en l'envie le prend dans la mesure qu'il prévient » expliqua la lieutenante en regardant Ophélia et Livia à tour de rôle. Il ne restait qu'à attendre la réaction des filles à présent.

Son époux n'avait rien dit comme commentaire devant cette annonce. Bien sûr, il était au courant de la promotion de sa femme. Pour lui, tant qu'il garde cette maison et qu'il n'a pas les filles dans ses pattes, il pourrait librement courtisée toutes les femmes qu'il veut en toute liberté. Le problème c'est qu'avec ses nombreux voyages d'affaire, il ne pourrait s'occuper de deux fillettes. Pour ce qui est de leur fils, il aurai bientôt 18 ans et en mesure de choisir par lui-même. D'ailleurs, lorsque sa mère l'avait contacté, il avait opté pour rester avec son père pour pouvoir continuer son voyage dans Johto sans gêne.

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia et Livia

avatar

Messages : 87
Pokédollar : 22925
Date d'inscription : 19/01/2015

Trainer's Card
Région: Nachtheim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Jeu 22 Jan 2015 - 0:00


Ophélia débuta son repas qui était vraiment délicieux. Sa mère débuta son exposé. Il faut dire qu'Ophélia et Livia ne connaissait pas la froideur de leur mère. Elles avaient de la chance comparée aux collègues archéologue de leur mère qui voyait une froideur impressionnante. Bref, leur mère débuta l'explication. Il faut avouer qu'aucune des deux filles s'attendaient à cette nouvelle. Chacune réagit à sa manière. Il va de soi qu'Ophélia fut plus réactif que sa soeur.

Livia, elle échappa son verre d'eau sur la table, le cassant par la même occasion et trouva une manière de se couper la main. Le problème était qu'il risquait d'avoir des morceaux de vitre dans l'assiette de la fillette. Tremblante, elle était sans voie et les larmes coulèrent sur ses joues pour reprendre le chemin des autres larmes qui étaient à présent sèche. La main en sang, Livia pleurait à chaude larme en mettant du rouge dans son visage, sur ses vêtements et dans son assiette. Bien sûr, le contenu du vers d'eau était écoulé sur le plancher et les vêtements, une jolie robe de Livia

Ophélia s'étouffa avec le morceau de nourriture qu'elle venait d'introduire dans sa bouche. Elle toussa pendant deux minutes pour finalement recracher le morceau qui bloquait sur le centre de la table. Elle prit une grosse gorgée d'eau, s'étouffa une nouvelle fois et frappa la table avec son poing droit. Elle fit une grimace de douleur devant la stupidité de son geste qui lui avait fais mal.

« Tes sérieuses ? Déménager ? Nos amis, notre école ? » cria Ophélia. Déménagez, lorsqu'elle n'avait connue que cette maison rendait l'évènement aussi dramatique que la fin du monde - dans l'esprit de l'adolescente en crise d'adolescentes. « Enfin, s'est vraiment sérieux ? Je ne veux pas quitter Johto, ici j'ai tout j'ai même fais ma demande de Pokémon auprès du Professeur Orme. C'est injuste, je ne veux pas quitter Johto ! Je veux faire comme Olivier, faire mon aventure Pokémon ! » s'exclama Ophélia qui s'était levés de sa chaise en parlant. Après avoir exprimé au et fort son désaccord, elle prit son repas et le lança vers le mur derrière la place de sa mère. Il était certain, elle n'aurait plus le droit de manger après un tel geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Donovan

avatar

Messages : 93
Pokédollar : 12175
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 40

Trainer's Card
Région: Nachteim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Jeu 22 Jan 2015 - 0:55

C'était maintenant heure de voir les réactions de ses filles. Olivia soupira, car la première à réagir fur Livia. Curieusement, c'était la plus réservée qui brisa le silence à la table. Elle ne prononça rien. Lorsqu'elle avait annoncé les plans d'avenir, quelques minutes après - elle devait tout même laisser le temps aux enfants de bien saisir la porter des paroles - elle brisa son verre d'eau. Bouche grande ouverte, tremblotant comme une feuille à l'automne, le verre s'était glissé d'entre les doigts humides de la fillette pour éclater en morceau sur la table déversant son liquide froid sur la table, sur les vêtements de la jeune fille pour terminer aussi sur le plancher. Le plus étrange suit à des mouvements involontaires, Livia se coupa la main. Ce n'était surement pas James qui allait s'occuper de leur fille blessée. En super-mère qu'elle était, elle se leva de la table pour s'approcher de Livia pendant que son autre fille s'étouffait. Elle n'allait quand même pas avoir à soigner deux filles pendant le souper ? Olivia ramassa une linguette blanche qui servait à maintenir leur bouche et doigt propre pendant le repas et enveloppa la main de la petite brunette. Avec l'autre main de Livia, elle lui fit appliquer une pression. Ophélia répliqua à ce moment précis. Elle criait même. Olivia fit lever Livia de sa chaise. Elle écouta Ophélia. Elle comprenait la rage que l'enfant pouvait ressentir en ce moment. Rien n'était facile pour elles. Cependant, ce n'était pas une raison pour lancer son assiette.

« OPHÉLIA ! Ramasse maintenant ! » gronda la mère. « Je veux que tout sois propre lorsque j'aurais terminé avec ta soeur. » Olivia quitta la salle à manger avec la fillette en larme qui avait mis un peu de sans dans son assiette.

« James, est-ce que tu peux refaire une assiette pour Livia, jette cela, juste en cas qu'il y aille un morceau de verre» dit-elle au père de ses enfants avant de disparaitre avec Livia dans la salle de bain. Elle installa la gamine sur le comptoir de salle de bain. Elle nettoya la plaie et mis un petit bandage sur la main de la fillette.

« Ce n'est rien mon coeur, ce n'est pas ta faute. » dit-elle pour rassuré l'enfant qui pleurait encore.

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia et Livia

avatar

Messages : 87
Pokédollar : 22925
Date d'inscription : 19/01/2015

Trainer's Card
Région: Nachtheim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Jeu 22 Jan 2015 - 3:01


Livia
-------------------------------

Sa mère avait déposé une linguette sur sa main. De son autre main, elle fit une légère pression en faisant une grimace.  Elle sursauta lorsque sa soeur lança son assiette. Sa mère avait doucement insisté pour qu'elle se lève de sa chaise. Livia ne porta pas attention aux paroles de la femme ni aux dernières parole de sa soeur. Après tout Ophélia n'était qu'une égocentrique qui ne pensait qu'à elle et ses malheur. Enfin ce n'était pas important pour elle. Livia suivi sa mère jusqu'à la salle de bain. La pièce était chic, propre et élégance. Elle fut déposée sur le comptoir a côté du lavabo par sa mère. Olivia lui retira la linguette et passa sa main sous l'eau. La fillette fit une grimace de douleur. Ce n'était pas grave chose comme coupure.

« Ce n'est rien mon coeur, ce n'est pas ta faute. » Rassura sa mère. Livia prit un mouchoir pour se moucher de sa main valide. Lorsqu'Oliva eut terminé son bandage, Livia l'observa attentivement. Heureusement. sa mère savait si prendre avec les blessures. Livia ne l'avait jamais vu panique devant les nombreuses blessures qu'elle et sa soeur s'était fait au fil des années

« Wow maman ! Tes doués » s'exclama la fillette. « Tsé, j'aime pas l'idée de déménager maman, mais tu ne peux pas rester ici avec papa. Je comprend» avoua l'enfant. « Nous avons un mois avant devoir partir c'est ça ?»

Ophélia
--------------------------------



L'adolescente était en rogne. Point serrer, elle avait lancé son assiette. Bien sûr, sa mère s'était fâché contre elle comme toujours. Elle passait encore pour la mauvaise fille et elle en avait mare. Alors que sa mère avait quitté la salle à manger, Ophélia commença son nettoyage en bougonna. Elle ramassa son assiette qui s'était brisé sur le mur. Ramassant les gros morceaux en premier. Elle s'équipe d'un balai et d'un porte-poussière, elle effectua la tâche que sa mère lui avait ordonnée en grognant. Ramassa la nourriture et les morceaux de porcelaine. Elle jeta les débris dans la poubelle de la cuisine. Elle pris une serviette qu'elle mouilla et nettoya grossièrement le mur. Son père fit la même chose à la place de Livia et lui apporta une nouvelle assiette. Cependant, il n'en fit aucune assiette pour Ophélia.

« Et moi ? » marmonna l'adolescente.

« Toi, tu t'en passes. Tu sautes le repas du souper !!!» expliqua l'homme en reprenant sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Donovan

avatar

Messages : 93
Pokédollar : 12175
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 40

Trainer's Card
Région: Nachteim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Jeu 22 Jan 2015 - 17:02


Toujours dans la salle de bain, elle faisait des miracles à la manière d'une mère dans la coupure de sa plus jeune. La fillette de douze ans, s'adressa à elle toute émerveillée devant le travail de sa mère. Olivia l'embrassa sur le front et l'écouta attentivement. Livia s'était toujours exprimé avec douceur lorsque sa soeur, Ophélia n'était pas avec elle. Il faut dire Ophélia prenait énormément de place. C'était touchant de l'entendre parler. Olivia revit le visage de Zed dans son esprit. Comment avait-elle pu emprunter cette voie. Son visage assombri quelques installants pour revenir à celui de la mère aimante qu'elle était avec ses enfants. Il était trop tard pour revenir en arrière. Elle remit la mèche de sa fille derrière l'oreille de Livia

« Je n'aime pas l'idée de vous arracher d'ici. Cependant, il y a parfois des circonstances qui font que nous n'avions pas le choix. Tu pourras toujours leur envoyer des lettres à tes amis et tu verras, la où nous allions, c'est tout simplement splendide comme endroit » expliqua Olivia à sa fille en essuyant les larmes de ses doigts qui avaient mouillé les joues de la fillette. « Viens, on retourne manger. J'aimerais bien finir mon délicieux Vol-Au-Vent» Olivia avait faim et savait que son repas serait froid.

«Ophélia, pour ce qui est des Pokémons et du professeur Orme. Il accepte de vous donner un Pokémon à toutes les deux. Vous avez rendez-vous avec mardi prochain. Pour le déménagement, je vous demande de commencer vos boîtes dès demain. D'ailleurs, à chaque été, vous allez passer quelques semaines de vacances avec votre père.» expliqua Oliva. Elle se retourna vers Ophélia qui ne mangeait plus, mais qui semblait vouloir faire un meurtre sous peu.

« Tant qu'à toi, TU es privé de sortie jusqu'au déménagement. Tu iras au rendez-vous et s'est tout. Pas de capture de Pokémon en revenant du professeur, tu choisis et tu reviens à la maison. Un point s'est tout. Tu as beau ne pas être d'accord avec le déménagement. Cependant, ça ne te donne pas le droit de lancer des assiettes et de nous manquer de respect à ton père, à Livia et à moi»
termina telle sur une voix un peu plus glaciale qu'elle avait l'habitude d'utiliser avec ses filles. Olivia sans attendre que sa fille réplique se leva de table pour aller dans la cuisine. Elle se prit une coupe de vin, dégusta une gorgée et retourna dans la salle à manger avec sa coupe de vin.

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia et Livia

avatar

Messages : 87
Pokédollar : 22925
Date d'inscription : 19/01/2015

Trainer's Card
Région: Nachtheim
Équipe de Pokémon:
Inventaire du Dresseur:

MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   Ven 30 Jan 2015 - 16:10


Les paroles que sa mère venait de dire à Livia étaient rassurantes pour la fillette réservée. Tout comme sa soeur, elle était inquiète devant les changements qu'il allait survenir dans leur vie. Qui ne le serait pas ! Une nouvelle école, une nouvelle ville, de nouvelles personnes et un père qui ne voulait pas d'eux. Cependant, contrairement à sa soeur, elle savait que d'accord ou pas, elle n'aurait pas le choix. Alors, à quoi bon se révolter ? Surtout que leur mère n'était pas le genre à prendre leur suggestion en note. Elle retourna à la table avec une nouvelle assiette devant elle, plus petit que la précédente et recommença à manger le délicieux repas. Ophélia semblait vouloir exploser une nouvelle fois. Ce n'était qu'une impression que Livia avait de sa grande soeur.

Le plus drôle fut que sa mère reprit la discussion comme si jamais elles n'avaient quitté la table pour soigner Livia. Elle s'adressa principalement à Ophélia, celle qui avait toujours besoin d'explication surtout. La mine fâchée d'Ophélia s'adoucit lorsque sa mère lui apprit qu'elle aurait droit de choisir un Pokémon chez le professeur Orme.

« Wow, c'est trop super ça » s'exclama Livia. Il fillette rêve d'avoir un Germignon. Ophélia n'était pas certaine de son choix encore. La suite ramena les enfants à la réalité. Ophélia lança un regard noir à son père qui lui promettait d'être cruelle avec lui. L'homme ne fit que s'éclaircir la voix et retourna à son repas. La suite fut dure pour l'adolescente en crise. Les yeux ronds, le visage rouge de colère, elle venait d'apprendre qu'elle avait hérité d'une punition d'un mois minimums pour s'être ''gentiment'' exprimer. Ophélia se leva rapidement de sa chaise, pointa sa soeur du doigt -elle était chanceuse d'avoir une table entre elles. Sinon Livia allait manger un mauvais quart d'heure et cria :

« Vous êtes tous aux p'tits soin pour Livia et personne ne se soucie de ce que je peux ressentir dans l'histoire, c'est injuste » dit-elle les larmes de colère avant de quitter la place sans rien demander de plus à cette cruelle famille qui en avait que pour Livia. Jalousie totale ! Évidemment, elle claqua la porte de sa chambre....


~Fin~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rage de l'adolescence devant le changement | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Changement de tapisseries
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Ultimate Next :: Rôle Play :: Johto :: Ébènelle-
Sauter vers: